1/2 Ligue des champions: Le Paris Saint-Germain massacre RB Leipzig et attend Bayern de pieds fermes

1/2 Ligue des champions: Le Paris Saint-Germain massacre RB Leipzig et attend Bayern de pieds fermes

1/2 Ligue des champions: Le Paris Saint-Germain massacre RB Leipzig et attend Bayern de pieds fermes

Le RB Leipzig et le Paris Saint-Germain se sont affrontés ce soir pour une place en finale de la Ligue des champions 2019/20.

Neymar et ses collaborateurs ont fait de RB Leipzig une seule bouchée. C’est par trois buts à zéro que le Paris Saint-Germain s’est défoulé sur son adversaire pour se hisser en finale.

Dans son passé, comme dans son présent, l’OL n’est jamais meilleur que lorsque la pente se raidit. Le Bayern Munich, grand favori à la victoire finale, propose le challenge ultime à Rudi Garcia et ses hommes. Voilà qui pourrait ressembler à une mission impossible. Mais impossible n’est pas lyonnais.
“Pas de Pep ? Alors le Bayern va démolir Lyon.” Bild, le plus puissant des quotidiens allemands, n’a visiblement pas retenu la leçon. Si ce titre qui a barré la Une du journal dimanche témoigne de la confiance accumulée par un Bayern injouable en 2020, il omet l’autre réalité de cette demi-finale : celle d’un Lyon jamais aussi dangereux que lorsqu’on ne l’attend pas. Et cela tombe plutôt bien : personne n’attend l’OL ce mercredi. D’abord parce que son adversaire du soir est l’immense favori à la victoire finale, parce qu’il a détruit le Barça en quart (8-2), parce qu’il ne présente aucun point faible et qu’il roule sur tout ce qui se présente à lui en 2020.

Lyon fera face à ce qui se fait de mieux en Europe, la référence ultime, le point culminant du vieux continent. Depuis la reprise des hostilités, l’OL a retrouvé son ADN : il brille dans les grands matches, donne la pleine mesure de son potentiel quand l’adversaire est prestigieux. Mieux que ça, il a élevé son niveau à mesure que l’adversité augmentait. On lui promettait une rouste face au PSG en finale de la Coupe de la Ligue, il a regardé Paris dans le blanc des yeux avant de céder lors de la séance de tirs au but. Lyon devait se faire dévorer par la pragmatique Juventus de Cristiano Ronaldo, il a fait le dos rond pour devenir la première équipe française à l’éliminer en C1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *