A cause d'une vidéo de twerk, cette infirmière risque le licenciement. Mais ce millionnaire s'engage à "doubler son salaire"

A cause d’une vidéo de twerk, cette infirmière risque le licenciement. Mais ce millionnaire s’engage à “doubler son salaire”

A cause d’une vidéo de twerk, cette infirmière risque le licenciement. Mais ce millionnaire s’engage à “doubler son salaire”

Ceux qui s’inquiètent du sort de l’infirmière que le Ghana Registered Nurses and Midwifery Council (GRNMC) cherche à punir pour sa vidéo de twerking viral, sont informés qu’elle est couverte si une action adverse est entreprise contre elle.

En effet, le millionnaire ghanéen Oscar Yao Doe, propriétaire de Doscar Group Holdings, qui a déclaré que l’infirmière n’avait rien fait de mal en dansant en uniforme, a juré de faire en sorte que son licenciement éventuel devienne une bénédiction pour elle.

Selon lui, il doublera le salaire de l’infirmière et paiera 10 ans à l’avance si le GRNMC la relève de ses fonctions à la suite de cette pratique controversée.

Défendant l’infirmière qui n’a pas encore été identifiée, Oscar Yao Doe a affirmé qu’elle n’exprimait sa beauté qu’à travers l’art et la culture, et qu’elle ne devait pas être punie pour cela. Les médias sociaux ont récemment été remplis d’une vidéo de la belle infirmière au derrière énorme qui secoue son corps de manière érotique sur un morceau de musique, tandis que des personnes en arrière-plan que l’on croit être ses collègues l’encouragent.

La vidéo a fait le tour du monde, attirant l’attention du Conseil des infirmières et sages-femmes agréées du Ghana qui l’a condamnée avec véhémence, affirmant qu’il s’agissait d’un affront à l’éthique de la profession de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *