Adama Traoré: Une contre-autopsie indépendante valide l’asphyxie par le plaquage ventral des gendarmes

Adama Traoré: Une contre-autopsie indépendante valide l’asphyxie par le plaquage ventral des gendarmes

Adama Traoré: Une contre-autopsie indépendante valide l’asphyxie par le plaquage ventral des gendarmes

Alors que Adama Traoré est décédé le 19 juillet 2016, une récente contre-expertise indépendante, demandée par l’entourage du jeune homme, a validé la thèse de l’asphyxie par le plaquage ventral. Des résultats qui mettent en cause les gendarmes auteurs de son arrestation.

C’est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du pays. En effet, les résultats d’une contre-expertise indépendante, fait à la demande des proches du jeune homme de 24 ans, ont validé l’asphyxie par le plaquage ventral. Le rapport du professeur de médecine qui a réalisé cette contre-expertise est clair: «le décès fait suite à un syndrome asphyxique, qui fait suite à un œdème cardiogénique». Un œdème qui a été provoqué par «une asphyxie positionnelle par le plaquage ventral » et qui a par la suite conduit à «la mise en position corporelle entravant l’échange normal de gaz et avec l’impossibilité de se libérer de cette position».

Le Parisien indique que pour Me Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille d’Adama Traoré, ces résultats parlent d’eux-mêmes. «Cette contre-expertise a été réalisée par un professeur de médecine interne d’un prestigieux hôpital parisien. Les conclusions de ce rapport sont très claires : le décès d’Adama Traoré résulte du plaquage ventral exercé par les trois gendarmes». Il a aussi ajouté que «ce rapport a été versé au dossier d’instruction, il est donc contradictoire, conformément à la loi».

Rappelons que Adama Traoré est décédé le 19 juillet 2016 dans la caserne des gendarmes de Persan après une arrestation très musclée. Depuis ce jour-là, sa famille et son entourage souhaitent que justice soit faite pour celui dont les dernières paroles ont été «Je n’arrive plus à respirer! Je n’arrive plus à respirer!».

Selon les informations de BFM TV, plus de 19 000 personnes étaient rassemblées ce lundi à Paris devant le tribunal judiciaire pour lui rendre hommage. «Aujourd’hui, quand on se bat pour Georges Floyd, on se bat pour Adama Traoré», a souligné sa soeur aînée Assa.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *