Adossée au Kremlin, Nathalie Yamb attaque le pouvoir Ouattara

Adossée au Kremlin, Nathalie Yamb attaque le pouvoir Ouattara

Adossée au Kremlin, Nathalie Yamb attaque le pouvoir Ouattara

En dépit de son éloignement de la Côte d’Ivoire, Nathalie Yamb garde toujours la bouche pointue contre les autorités ivoiriennes. À coups de tweets et de posts Facebook, la Dame de Sotchi ne cesse de fustiger le pouvoir d’Abidjan.

Nathalie Yamb attaque encore le régime Ouattara

02 décembre 2019, Nathalie Yamb est expulsée de la Côte d’Ivoire pour « activités incompatibles avec les intérêts » du pays. Et depuis, la Conseillère exécutive du Professeur Koulibaly vit principalement en Suisse, son autre patrie, mais ne manque pas de voguer entre les grandes capitales européennes pour faire entendre la cause panafricaine, dont elle s’est faite la nouvelle chantre.

Dans un tweet posté, ce vendredi, la Dame de Sotchi a fièrement posé devant le Kremlin, tout en souhaitant « Happy Russia day (Bonne fête de la Russie) ». Ce 12 juin est en effet le jour de la fête nationale de la Fédération de Russie, célébrée chaque année depuis 1992.

Mais loin d’être fortuite, cette image dénote en effet les bonnes relations que Mamadou Koulibaly et ses compagnons de Liberté et démocratie pour la République (Lider, opposition ivoirienne) entretiennent avec le pouvoir de Vladimir Poutine, le président russe.

C’est certainement fort de ce soutien que Nathalie Yamb n’hésite pas à porter des critiques acerbes contre le pouvoir d’Alassane Ouattara. Elle n’a d’ailleurs pas manqué de critiquer les dernières mesures prises par le Conseil national de sécurité (CNS) dans la lutte contre la Covid-19.

« Comme l’isolation du Grand Abidjan et la prolongation de l’état d’urgence est pratique pour freiner l’enrôlement électoral, alors que les barons du régime et leurs affidés bénéficient, eux, d’autorisation de circuler à tour de bras… Il a bon dos #coronavirus », a tweeté la Suisso-Camerounaise.

Avant de s’attaquer à un autre tweet posté par Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien, séjournant en France depuis plus d’un mois pour raison de santé : « Si vous aviez modernisé et agrandi les structures sanitaires, vous auriez pu rester ici pour faire vos “contrôles de santé” , ou bien ? Au fait, où est passé l’argent prétendument englouti par le budget de la santé ces dernières années. Comme vous êtes en forme pour tweeter… »

À moins de 5 mois de l’élection présidentielle de 2020, les acteurs politiques ivoiriens ne cessent d’afficher leurs ambitions, tout en mettant à nu les failles de leurs adversaires, afin de s’attirer la faveur des électeurs.

N’est-ce pas cela le jeu politique ? Pourvu que la bataille s’arrête au verbe et ne franchisse pas le rubicon des armes.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *