Alain Lobognon, proche de Soro, se “meurt” à la prison d’Agboville

Alain Lobognon, proche de l’ancien chef du Parlement ivoirien, Guillaume Soro, serait dans un état critique à la maison d’arrêt et de correction d’Agboville où il est incarcéré depuis peu.

Les avocats d’ Alain Lobognon (très malade) plaident son transfèrement dans un hôpital

C’est le collectif d’avocats du député de Ferké qui a donné l’information dans un communiqué transmis à la presse. Alain Lobognon, proche du candidat de GPS à l’élection présidentielle de 2020, serait dans un état très critique qui nécessite des soins.

«Ce jeudi 26 Mars 2020, l’épouse du député ALAIN LOBOGNON, après plusieurs jours sans visite, a pu se rendre à la prison d’Agboville où elle a trouvé son mari dans un état sanitaire extrêmement critique, méconnaissable, affaibli, amaigri et surtout incapable de se tenir debout », ont révélé les avocats du parlementaire ivoirien.

Le député de Fresco avait été interpellé le lundi 23 décembre 2019 en compagnie de plusieurs de ses collaborateurs, alors qu’il animait une conférence de presse relative au retour avorté à Abidjan de Guillaume Soro.

Il a, depuis lors connu des fortunes diverses successivement dans les prisons d’Abidjan, Grand Bassam puis celle d’Agboville où il est incarcéré depuis peu.

« Il souffre depuis le dimanche 22 mars dernier sans qu’aucun soin médical approprié ne lui soit administré. Pis, son épouse, encore moins ses avocats n’avaient été informés de son état de santé par les autorités pénitentiaires », ont dénoncé ses avocats.

Qui révèlent que M. LOBOGNON à dû recourir à une auto-medication pour traiter un soupçon de paludisme. « Encore plus inquiétant, les conditions de détention du Député ALAIN LOBOGNON, dans cette prison du pays, surpeuplée, insalubre, et déplorable, constituent un grave risque pour sa santé », a déploré le conseil d’avocats.

Pour les avocats, « il est plus qu’impératif que le Député ALAIN LOBOGNON dont la vie est gravement en danger, soit, sans délai, conduit dans un centre de santé adéquat et en accord avec son médecin traitant».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *