Amadou Gon Coulibaly : le film de son évacuation d’urgence vers la France

Chronique de la folle journée du samedi 2 mai 2020 avec l’évacuation d’urgence en France du premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly malade.

Sueurs froides au sommet de la République. Le malaise de ton parrain a été d’une telle magnitude sur l’échelle de la sérénité, que ton camarade a quitté Assinie-les bains, dans le Grand Abidjan, ville de repos pour regagner au plus vite, le chef-lieu de la capitale économique.

Chronique d’une folle journée ce samedi 2 mai 2020.
Aux environs de 14 h, les premières rumeurs fusent. Elles annoncent « le malaise de ton parrain. » et le retour précipité de ton camarade. Puis, tout s’apaise. Ce n’était qu’un malaise, vite maîtrisé, laisse-t-on entendre dans l’entourage de celui que ses partisans appellent le Lion.

Depuis le 31 mars 2020, après son deconfinement suite « à un contact avec une personne contrôlée positive », il n’a plus eu de repos. La guerre contre le Coronavirus a besoin d’un Général. C’est ton camarade. Elle a besoin d’un leader. C’est ton parrain. Il est au front avec son colonel, le Notable de la BIA et sa troupe. Sa dernière sortie, le 1er mai, certains observateurs l’ont jugé affaibli. C’est que, révèlent des sources introduites, « depuis une semaine, l’homme ne va pas bien. ».

À 19 h, tout s’enchaîne. La santé de ton parrain se dégrade. Les informations parlent de son évacuation. D’autres plus rassurantes affirment qu’il va plutôt bien mais « il avait un voyage prévu en France. Il avait un check up le 15 avril 2020. Il l’a raté en raison de la lutte contre le coronavirus. ».
À 21 h, les réseaux résonnent: des dispositions sont prises à l’aéroport pour le décollage d’un avion.
À 21 h 30, l’information est sûre ou presque. Ton parrain va être évacué. L’opération est pilotée en personne par ton camarade. Tous les radars sont braqués vers l’aéroport. À 21 h58, l’avion présidentiel décolle…

La République sait que les quiconque et les paparrazzi sont aux aguets. La ville bruit de toutes sortes de rumeurs.
À 23 h, un communiqué officiel est lu à la télévision nationale. Il donne trois informations en deux phrases
1- Ton parrain est parti en France pour un contrôle sanitaire
2- L’Etoile d’Etat, le seul ministre d’Etat du gouvernement, assure l’intérim de la Primature
3- Le Blanc de la Mé est de retour. Il avait été contrôlé positif au Coronavirus et s’était confiné.

Questions à haute voix: Contrôle sanitaire à Paris-Confiné? Les médecins ivoiriens n’auraient-Ils pas pu faire le contrôle puis les transmettre par visioconférence à leurs collègues français?
Au réveil ce matin, une nouvelle plutôt rassurante: « ce n’est pas aussi grave que certains le disent. »
Enfin… Union de prières pour ton parrain.

Les événements qui se sont déroulés entre 14 h et 23 h ont quelque peu occulté le coronavirus. La maladie est toujours présente. 725 cas actifs, 622 cas guéris et 15 morts. Respectons les mesures de sécurité et de propreté.

L’autre information majeure de ce samedi 2 mai 2020, le rétropédalage du Montagnard. Il réaffirme l’appartenance de son parti au rassemblement de ton camarade et prend acte de la désignation de ton parrain comme candidat du rassemblement en octobre 2020. Entre-temps, le propriétaire des tabourets avait commencé son boulot: récupérer ses tabourets…
On dirait que quelqu’un a vu le lion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *