Affaire de faux passeport : les choses se compliquent pour Ronaldinho

Arrestation pour détention de faux passeport : voici ce que risque Ronaldinho

Arrestation pour détention de faux passeport : voici ce que risque Ronaldinho

Ronaldinho ne sera pas poursuivi pour détention de faux passeport.

Lire aussi : Cardi B très fière des débuts d’Offset dans une série ! (PHOTO)

La légende du football brésilien, 39 ans, a été libéré par les procureurs paraguayens après avoir reconnu sa culpabilité.

Ronaldinho et son frère sont entrés au Paraguay mercredi avec de faux passeports portant leur nom avec la nationalité paraguayenne. Curieusement, un citoyen brésilien n’a pas besoin de passeport pour se rendre dans les pays voisins, y compris le Paraguay.
Lire aussi : Côte d’Ivoire: Macron salue «la décision historique» de Ouattara de ne pas se représenter

Le procureur Federico Delfino a déclaré que les deux frères reconnaissaient avoir commis un crime même si c’était involontaire.

« Nous cherchons une solution alternative qui ne donne pas lieu à une accusation formelle », a déclaré Delfino aux journalistes dans la capitale paraguayenne.

Selon les procureurs paraguayens Ronaldinho pourrait juste écoper d’une amende qui sera versée à une organisation caritative locale.
Ronaldinho se dit à la fois choqué et surpris. L’ancienne vedette du Paris Saint-Germain (PSG) se rendait au Paraguay en voyage d’affaires. Il a été accueilli par des admirateurs à l’aéroport d’Assomption, mais il a par la suite été interpellé dans sa chambre d’hôtel, en compagnie de son frère.

Les autorités lui reprochent l’usage d’un faux passeport. Un passeport paraguayen qui lui aurait été remis à son arrivée par un autre homme d’affaires brésilien.

Ronaldinho a été entendu pendant plus de six heures par le parquet, et doit se tenir à la disposition de la justice du Paraguay. Il affirme qu’il pensait que ces passeports étaient en fait une sorte de cadeau de bienvenue de la part des autorités du Paraguay, puisqu’il n’en avait même pas besoin.

Les Brésiliens peuvent en effet entrer dans le pays voisin avec une simple carte d’identité. Le mystère n’est toujours pas totalement éclairci, mais la justice du Paraguay aurait décidé de ne pas inculper Ronaldinho, nommé il y a six mois ambassadeur du tourisme par le gouvernement brésilien.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *