Bocanda : un élève de 18 ans viole une femme de 74 ans avant de l’a tué à coup de machette

Le jeune de 18 ans en classe de seconde est soupçonné d’avoir violé une femme, 74 ans, avant de l’a tué à la machette, à Assika-kayabo, village de Bocanda.

Le jeune homme de 18 ans, qui aurait agi sous l’effet d’une substance psychotrope, a été interpellé par la gendarmerie dans le village d’Agbanayakro, mal en point, copieusement bastonné par des populations en colère et sous le choc.

d’après ces sources, à la faveur des congés scolaires forcés par la fermeture des écoles à cause de la crise du coronavirus (COVID19), l’adolescent est rentré dans son village, Agbanayakro, où la principale activité des jeunes est l’orpaillage clandestin.

En compagnie d’autres jeunes de son âge, il obtient une parcelle à Assika kayabo, un village voisin, pour l’extraction de l’or., relatent les sources. Mais avant d’entamer les travaux, ils auraient consulté un charlatant, qui, après leur aurait conseillé un sacrifice humain, notamment d’une femme.

Le jeune lycéen devenu temporairement orpailleurs clandestin, qui veut devenir rapidement riche, prend les choses en mains. Dimanche, Il fume une importante quantité de cannabis et se rend en forêt à la recherche d’une cible. C’est ainsi qu’il se retrouve nez-à-nez avec la vieille K. A. travaillant dans sa plantation, en compagnie d’un de ses petits-fils qui avait quitté momentanément sa mémé.

Il se jette sur la septuagénaire, abuse d’elle sexuellement, avant de se saisir de sa machette et de lui asséner plusieurs coups à l’aide de cette outille tranchant. Causant des blessures béantes sur tout le corps de la vieille dame, qui en meurt par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *