Ce que révèle l'analyse de la Vidéo de la mort de George Floyd

Ce que révèle l’analyse de la Vidéo de la mort de George Floyd

Ce que révèle l’analyse de la Vidéo de la mort de George Floyd

Les images de la mort par asphyxie de George Floyd, filmées par une jeune fille de 17 ans avec son smartphone, ont fait le tour du monde. Avec André Gunthert, enseignant-chercheur à l’EHESS, spécialisé en culture visuelle, on étudie ce que dit cette vidéo insoutenable de plus de 8 minutes qui est à l’origine de la vague de protestation qui secoue les États-Unis.

« I can’t breathe. I can’t breathe. » – Je ne peux pas respirer.

Lundi 25 mai, un Noir-américain de 46 ans, est mort lors de son arrestation par la police de Minneapolis, aux États-Unis. Il s’appelait George Floyd et la vidéo de son asphyxie a fait le tour du monde.

Pendant plus de 8 minutes, on voit l’officier de police blanc Derek Chauvin agenouillé de tout son poids sur la nuque de George Floyd. Ces images sont difficilement soutenables. Ce sont celles d’un « homicide par asphyxie due à la compression du cou et du dos », selon les termes de médecins légistes qui ont réalisé une autopsie du corps de George Floyd. Le policier en cause est maintenant poursuivi pour « meurtre non prémédité », et les trois autres agents présents lors de l’interpellation sont accusés de complicité. Tous les quatre ont été licenciés.

Cette vidéo est à l’origine d’une vague de protestation qui secoue les États-Unis depuis deux semaines maintenant.

André Gunthert est enseignant-chercheur à l’EHESS, l’École des hautes études en sciences sociales, à Paris. Sa spécialité, c’est la culture visuelle, l’histoire derrière les images. C’est l’invité de L’Atelier des médias diffusé le dimanche 7 juin 2020 sur RFI.

Dans un billet publié le 30 mai sur son blog Imagesociale.fr, André Gunthert décortique la vidéo de la mort de George Floyd filmée par une passante âgée de 17 ans avec son smartphone. « Tout écœure dans cette séquence », écrit-il, en précisant qu’elle « réveille les pires souvenirs de la période esclavagiste ».

Le plan séquence vidéo, de plus de 8 minutes, a été largement partagé sur les réseaux sociaux, vu des dizaines de millions de fois. C’est symptomatique de notre époque. C’est aussi une vidéo de copwatching, le fait de filmer les policiers dans l’espace public.

On revient aussi sur d’autres images qui émergent de la mobilisation actuelle aux États-Unis. Celles de policiers qui mettent un genou à terre par respect pour la mémoire de George Floyd et par solidarité avec les manifestants. Ce geste est inspiré de celui de Colin Kaepernick, un joueur de football américain.

Enfin, on signale l’exceptionnel travail d’investigation du New York Times, qui est revenu en vidéo sur les images de la mort de George Floyd. C’est à voir absolument.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *