La vie de Laurent Gbagbo est en danger, les troublantes révélations de l'un de ses proches.

Coronavirus en Belgique : Laurent Gbagbo court un grave danger !

Plusieurs sommités africaines ont déjà succombé à la maladie du coronavirus, qui sévit dans le monde. Laurent Gbagbo n’est-il pas en danger dans une Belgique où le nombre d’infectés et de morts ne cesse d’augmenter ces derniers temps ?

Coronavirus, la CPI a-t-elle pris des dispositions pour protéger Laurent Gbagbo ?

11 avril 2020, journée commémorative du 9e anniversaire de l’arrestation de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Alors que ses partisans plaident pour l’arrêt des poursuites contre lui et son retour en Côte d’Ivoire, à l’orée de ses 75 piges, une autre situation vient les plonger dans une autre angoisse. Celle de la tragédie humaine causée par le Covid-19 à l’échelle planétaire.

Nous apprenons, ce jour, que la Belgique, pays où Laurent Gbagbo a été accueil après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), est lourdement frappée par le coronavirus. Le nombre de décès dans le royaume belge a en effet connu une fulgurante progression pour atteindre 3 019 morts, dont 496 nouveaux décès ont été notifiés au cours des dernières 24 heures.

Le bilan macabre de ces trois derniers jours fait état d’un millier de morts dans le royaume, avec 171 décès survenus en maison de repos entre le 18 et le 31 mars. Ces chiffres sont d’autant plus alarmants que le pays occupe le sixième rang européen pour les contaminations et le cinquième rang européen pour le nombre de décès.

L’on s’interroge cependant sur les dispositions prises par La Haye pour protéger l’ancien Président Laurent Gbagbo, qui est sous sa responsabilité. Acquitté avec son filleul Charles Blé Goudé, le chef de file des socialistes ivoirien manifeste depuis sa volonté de rentrer dans son pays, où il s’est aménagé une résidence, dans son village natal, Mama, pour y « vivre ses vieux jours ». Mais l’hypothétique appel de la Procureure Fatou Bensouda maintient les deux Ivoiriens hors de leurs pays, sous la menace du nouveau coronavirus qui n’épargne visiblement personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *