Coronavirus

Coronavirus et Economie : « Ne sous-estimez pas la résilience de l’Afrique »

Le Coronavirus a suscité des inquiétudes quant aux impacts économiques cataclysmiques sur le continent africain. Un expert est plutôt très optimiste en ce qui concerne la résistance du continent.

La Banque mondiale craint que l’Afrique ne connaisse sa première récession depuis un quart de siècle et que le PIB du continent se contracte de plus de 5%. Un groupe d’éminents économistes et politiciens africains ont demandé la suspension du paiement de la dette africaine pour alléger le poids économique de la lutte contre la Covid-19. David Cowan, l’économiste en chef pour l’Afrique à la Citibank, la banque d’investissement américaine, est plus optimiste. Certes, il voit un coup dur sur les devises des exportateurs de pétrole, prédit des temps extrêmement difficiles pour les centres touristiques et ne minimise pas le coût humain.

Mais Cowan estime également que les analystes surestiment systématiquement les préoccupations négatives concernant l’Afrique et que le continent est plus résilient que beaucoup ne le pensent. Une grande partie du continent est encore une économie d’agriculture de subsistance, donc «le pire des cas est une croissance du PIB de 2 à 3%; donc pour obtenir une croissance négative du PIB en Afrique, à l’exclusion de l’Afrique du Sud, vous devez réellement avoir la destruction physique des biens», indique Cowan. Et le coronavirus peut même fournir des fenêtres de réforme économique. Le Nigéria, par exemple, pourrait être mieux placé pour supprimer les subventions aux carburants; quelque chose que Cowan suggère, et qui aiderait le projet de raffinerie d’Aliko Dangote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *