Coronavirus : une petite fille contaminée par son infirmière est dans le coma

Coronavirus : une petite fille contaminée par son infirmière est dans le coma

Coronavirus : une petite fille contaminée par son infirmière est dans le coma

Si le coronavirus représente des risques réels pour l’humanité entière, il peut s’avérer redoutable et meurtrier pour certaines personnes fragiles. On y comprend les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est défaillant à cause de maladies chroniques ou d’autres soucis de santé. S’ajoute à ce risque celui des intervenants du corps médical et du personnel soignant qui subissent aussi au quotidien la peur d’être contaminés et de compromettre à leur tour la santé de leurs familles et proches. Le cas d’une jeune fille contaminée par son infirmière et malheureusement en état de coma suite à la contraction du COVID-19 selon THE EPOCH TIMES.
Lire aussi : Test vaccin du coronavirus en Afrique: Nouveau rebondissement en Côte d’Ivoire

Le risque d’infection pour les médecins et les professionnels de santé est réel et constitue une crainte de taille de contaminer leur entourage. C’est ce qui est arrivé à une infirmière soignante du nom de Melanie Ollick Komninos qui a transmis le virus à sa fille de 14 ans, Zoey, qui est déjà fort fragilisée car atteinte de paralysie cérébrale, d’épilepsie et est sujette aux infections pulmonaires.

En effet, la maman dont la profession l’expose grandement au risque aurait travaillé en étroite collaboration avec un médecin confirmé positif au COVID-19, et l’aurait donc transmis à sa fille.

Une nouvelle terrible pour cette enfant qui était déjà en souffrance de manière quotidienne, et qui a été transportée d’urgence aux soins intensifs pédiatriques du Hackensack University Medical Center. Elle fut placée en coma induit et sous ventilateur, se nourrissant à travers un tube dans l’abdomen. Une situation douloureuse pour sa mère, qui a été placée en quarantaine avec sa fille, sachant que les deux ne communiquent avec les infirmières qu’au travers le vitrage de la fenêtre. Et quand des soins sont nécessaires, c’est avec toute une panoplie de protections que le personnel de l’hôpital débarque : doubles masques, couvre-cheveux, écrans faciaux, lunettes, blouses et des gants doubles ou triples.

« C’est terrible de voir votre enfant comme ça », dit-elle à NJ Advance Media.

Un risque de contamination pour toute la famille
L’augmentation de la température de Zoey aurait pu être une petite fièvre bénigne si ce n’est la vigilance des médecins qui demandèrent aux parents de lui faire passer le test de dépistage du COVID-19. Le résultat fut hélas positif et la jeune fille fut admise en urgence.

Le papa, Jimmy Komninos, de retour à leur maison à New Milford, est placé sous quarantaine avec leurs deux autres enfants : Dimitri, 12 ans, et Hailey, 16 ans. Aucun d’eux n’a pour l’instant démontré de symptômes, ce qui les dispense pour l’instant de passer le test.

Mais la mère ne peut s’empêcher de céder à la crainte qu’elle ne soit elle aussi atteinte et qu’elle ne puisse en l’occurrence porter assistance à sa fille, elle déclare : « Hier, j’ai eu du mal à penser : Et si je tombe malade et que je dois partir ? Voudraient-ils me laisser revenir ? Est-ce que je verrais mon mari et mes deux autres enfants ? Tout passait par ma tête. Puis tout avec Zoey a tourné en spirale et elle avait besoin du tube respiratoire, de la ligne centrale, de la sédation et du paralytique. Et ma concentration était de retour ! »

Comment le personnel soignant peut-il protéger ses proches de l’épidémie du COVID-19 ?
La pandémie du Coronavirus est éprouvante aussi bien physiquement que moralement pour les professionnels de la santé. Car en plus de la pression accrue et sans cesse croissante des exigences liées à leur métier, s’y rajoute la peur de contracter le virus et de le transmettre à leurs proches et famille ? Voici quelques mesures à prendre pour protéger l’entourage :

Prévention des infections : Les professionnels de santé doivent impérativement se protéger à travers des équipements adaptés et efficaces pour prévenir la contamination. Ces éléments comprennent de manière non exhaustive : un équipement de protection individuelle, une blouse, des gants, un respirateur N95, un écran facial, des lunettes de protection ou encore un respirateur à épuration d’air.

Hygiène rigoureuse des mains et décontamination des surfaces : Se laver les mains peut paraître un geste anodin mais n’a jamais été crucial au vu de l’ampleur de l’épidémie, encore plus pour le personnel soignant en première ligne du combat contre le virus. Une hygiène méticuleuse est donc recommandée avec une décontamination régulière des surfaces de travail.

Une auto-surveillance accrue : Etant donné leur risque élevé d’exposition au Coronavirus, les médecins doivent prendre certaines mesures pour limiter les dangers : à savoir surveiller leur état de santé, être en alerte face à chaque signe et arrêter aussitôt de prodiguer des soins à des patients en cas de symptômes infectieux.

Protéger les membres de la famille : Par l’application de consignes quotidiennes consistant en la séparation des espaces de vie de la maison, le respect strict des protocoles de contrôle de l’infection, le changement immédiat et le lavage des vêtements utilisés dès l’arrivée.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *