Côte d'Ivoire - Hamed Bakayoko a chopé le virus mortel : « j’ai été déclaré positif au COVID-19 »

Côte d’Ivoire – Hamed Bakayoko a chopé le virus mortel : « j’ai été déclaré positif au COVID-19 »

Côte d’Ivoire – Hamed Bakayoko a chopé le virus mortel : « j’ai été déclaré positif au COVID-19 »

Hamed Bakayoko a été testé positif au coronavirus (COVID-19) suite à un prélèvement effectué le dimanche 5 avril 2020″, a-t-il déclaré
Coronavirus, Hamed Bakayoko prend le relais d’Amadou Gon Coulibaly. Le ministre ivoirien de la Défense vient d’être déclaré positif au test du covid-19, comme le Premier ministre ivoirien, deux semaines avant lui. Il a lui-même donné l’information sur les réseaux sociaux, ce lundi 6 avril 2020.

« J’ai été déclaré positif au test du COVID-19 suite à un prélèvement effectué le dimanche 5 avril 2020 » a déclaré ce lundi 6 avril Hamed Bakayoko.

Bien que ne présentant aucun signe de la maladie, le médecin a prescrit un confinement auquel je me suis immédiatement soumis.

« J’AI ÉTÉ DÉCLARÉ POSITIF AU TEST DU COVID-19 SUITE À UN PRÉLÈVEMENT EFFECTUÉ LE DIMANCHE 5 AVRIL 2020 »

Hamed Bakayoko, le 6 avril 2020
C’est l’occasion pour moi de rappeler à tous nos concitoyens que le Conoravirus est une maladie réelle qui se propage vite. Je vous exhorte à prendre au sérieux l’observation de toutes les mesures barrières pour vous protéger et protéger les autres. Prenez soin de vous. »

Lire aussi : Coronavirus : Du nouveau sur cet ancien vaccin très utilisé en Afrique et qui pourrait aider à lutter contre le virus ?

Avant le ministre ivoirien de la Défense, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, candidat du parti au pouvoir à la présidentielle d’octobre, s’était placé lui-même en confinement le 24 mars 2020 après avoir « été récemment en contact avec une personne » déclarée positive au Covid-19.

Âgé de 61 ans, il est sorti ce lundi 6 avril 2020 de son confinement. « Après 14 jours de confinement à mon domicile, je suis de retour au bureau aujourd’hui. Le travail continue ».

Dimanche 5 avril 2020, des habitants d’un quartier populaire d’Abidjan ont violemment démantelé un centre en construction dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus, ont indiqué des responsables de la police et du ministère de la Santé.

« APRÈS 14 JOURS DE CONFINEMENT À MON DOMICILE, JE SUIS DE RETOUR AU BUREAU AUJOURD’HUI. LE TRAVAIL CONTINUE ».

Amadou Gon Coulibaly, 6 avril 2020
De nouveaux affrontements ont eu lieu le lendemain lundi 6 avril 2020 à Yopougon, grand quartier populaire d’Abidjan, entre forces de l’ordre et des habitants qui y refusent la construction d’un centre de dépistage du nouveau coronavirus.

Lire aussi : Coronavirus : Du nouveau sur cet ancien vaccin très utilisé en Afrique et qui pourrait aider à lutter contre le virus ?

C’est la première fois que des incidents violents liés à l’épidémie du nouveau coronavirus sont signalés en Côte d’ivoire, encore relativement peu touchée selon le bilan officiel qui fait état dimanche de 261 cas et trois décès.

Cependant, les autorités ivoiriennes craignent une propagation de l’épidémie, et sont en train d’augmenter les capacités de soins et de dépistage.

Des mesures strictes ont été prises pour lutter contre l’épidémie: mise en quarantaine de la capitale économique Abidjan coupée du reste du pays, couvre-feu nocturne sur tout le territoire, fermeture de tous les commerces non essentiels, des écoles et des lieux de culte, interdiction des rassemblements. Mais pas de confinement général jusqu’à présent.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *