Covid-19 au Sénégal: 145 cas positifs, 27 cas importés et 19 communautaires ce samedi 13

Covid-19 au Sénégal: 145 cas positifs, 27 cas importés et 19 communautaires ce samedi 13

Covid-19 au Sénégal: 145 cas positifs, 27 cas importés et 19 communautaires ce samedi 13

Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale a fait la situation journalière sur l’évolution de la pandémie du Coronavirus, ce samedi 13 juin 2020.

Sur 1378 tests réalisés, 145 sont revenus positifs au coronavirus soit un taux de positivité de 10,5%. Il s’agit de 99 cas contacts suivis, 27 cas importés (AIBD) et 19 cas issus de la transmission communautaire répartis comme suit : Point E (1), Matam (1), Thiadiaye (1),
128 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris.
22 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation.
A ce jour, le Sénégal 4996 compte cas positifs dont 3228 guéris, 60 décès et 1707 encore sous traitement.

Les coronavirus (surnommés CoV) sont une famille de virus plus ou moins sévères : selon le site du gouvernement, ils peuvent provoquer de simples rhumes ou des pathologies plus lourdes telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Aujourd’hui, on en connaît six espèces. Le nouveau coronavirus découvert en 2019 a été baptisé SARS-CoV-2 et la maladie qu’il entraîne, CoVid-19.

D’où vient-il ?
Le SARS-CoV-2 a été découvert pour la première fois au mois de décembre 2019 dans la ville chinoise de Wuhan, dans la province de Hubei. Les experts s’accordent à dire que la source de ce virus est animale : les premiers cas identifiés s’étaient en effet tous rendus au Huanan Seafood Market, un marché de poissons et de fruits de mer où étaient également vendus des animaux vivants.

Une thèse d’autant plus probable que l’épidémie de SRAS en 2002-2003 et celle de MERS en 2012 étaient respectivement associées aux civettes et aux dromadaires. Si l’animal responsable de la transmission du nouveau coronavirus à l’homme n’a à ce jour pas encore été identifié, plusieurs pistes ont été soulevées, notamment celles de la chauve-souris, du serpent et du pangolin. Malgré de nombreuses fausses rumeurs qui penchent sur une création humaine en laboratoire, de nombreux scientifiques pensent après avoir mené des travaux de recherche que ce coronavirus a une origine naturelle. Sénégal

En mars dernier, une étude publiée dans Nature Communications souligne une grande affinité de liaison entre la protéine S (Spike), qui donne sa forme de couronne au Sars-CoV-2, et le récepteur ACE2 des cellules humaines qui permet au virus de se fixer pour les infecter. Pour les auteurs, cette affinité est le résultat de mutations et de la sélection naturelle, et non pas le fruit d’une manipulation humaine en laboratoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *