COVID-19 Burkina : 7.000 cas graves annoncés d’ici fin avril

Au Burkina, le coronavirus Covid-19 pourrait atteindre un pic de 7.000 cas graves d’ici la fin avril a annoncé le Gouvernement le jeudi 2 avril 2020.

Huit régions sur 13 sont déjà touchées par ce fléau et le gouvernement envisage, « si la chaîne de contamination n’est pas contenue, l’atteinte du pic de l’épidémie d’ici la fin du mois d’avril ou au début du mois de mai, avec un seuil de 7.000 cas graves », a-t-il annoncé à l’issue du conseil des ministres.

« C’est pourquoi les mesures barrières (…) doivent être renforcées pour prendre en compte la sécurisation et la protection des personnels de santé, le renforcement du dispositif de prise en charge par la dotation adéquate de matériel et d’équipements des centres dédiés et des CHR, la mise à disposition des kits de test et des réactifs de façon continue pour éviter les ruptures et la multiplication des centres de dépistage », a ajouté le service d’information du gouvernement.

LIRE AUSSI: Kemi Seba dit non au vaccin du Coronavirus en Afrique : « nous sommes pas vos cobayes pour vos vaccins meurtriers »

Au titre des contributions pour la lutte contre la maladie, le gouvernement a dit avoir reçu au 1er avril 1,1 milliard de francs CFA (1,8 million de dollars). Pour recueillir ces contributions, deux comptes ont été ouverts au Trésor public et à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *