COVID-19: Macron annonce l'interdiction de se promener en France sous peine de sanctions

COVID-19: Macron annonce l’interdiction de se promener en France sous peine de sanctions

COVID-19: Macron annonce l’interdiction de se promener en France sous peine de sanctions

Alors que la France compte 5423 cas confirmés de coronavirus, dont 127 décès, Emmanuel Macron a fait une allocation ce lundi soir à 20h depuis le palais de l’Élysée et a annoncé notamment l’interdiction de se promener en France.
Lire aussi : Recette : Enlevez le tartre de vos dents grâce à ce mélange naturel

C’est en regardant l’allocution d’Emmanuel Macron ce lundi soir à 20h qu’on a appris cette nouvelle alarmante. En effet, dans le but de stopper la propagation du coronavirus sur le territoire français, le président de la République a annoncé l’interdiction de se promener en France. «J’ai décidé de renforcer encore les mesures pour réduire nos déplacements et nos contacts», a-t-il notamment déclaré. Une mesure qui prendra effet dès demain midi et pour 15 jours au moins. L’objectif d’Emmanuel Macron est clair: «ralentir la progression du virus».
Lire aussi : La s*xtape du fils de Fally Ipupa qui défraie la chronique sur la toile

Il a détaillé cette mesure par la suite. «Dès demain midi, se promener, retrouver ses amis dans le parc, la rue ne sera plus possible. Il s’agit de limiter au maximum ses contacts au-delà du foyer. Partout sur le territoire français, en métropole comme outre-mer, seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour faire ses courses avec de la discipline et en mettant les distances d’au moins un mètre, en ne se serrant pas la main, en n’embrassant pas. Évidemment, les trajets nécessaires pour aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible seront autorisés».
Lire aussi : Soukeïna Koné à propos de son père Alpha Blondy : ” A la seconde où on se verra, tout sera terminé “.

Le second tour des élections municipales sera également reporté, a indiqué le président de la République. «Dans ce contexte, après avoir consulté le président du Sénat, le président de l’Assemblée nationale, mais également mes prédécesseurs, j’ai décidé que le second tour des élections municipales serait reporté».

Il a également déclaré que le pays était en «guerre sanitaire». «Nous sommes en guerre, en guerre sanitaire. Certes, nous ne luttons ni contre une armée ni contre une autre nation, mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable, qui progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale».

BFM TV indique qu’avant cette annonce, Emmanuel Macron avait pris le soin de s’entretenir avec les deux derniers présidents de la République, Nicolas Sarkozy et François Hollande, pour discuter de la situation inquiétante dans laquelle se trouve les pays.

Rappelons que la France a pris plusieurs décisions draconiennes au cours des derniers jours, dont la fermeture des écoles et des lieux publics.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *