Cpi/Gbagbo tape du poing sur la table, des choses graves se passent au péage de l’Autoroute du nord et au corridor d’Aboisso, des Ivoiriens prennent rendez-vous avec la mort

Cpi/Gbagbo tape du poing sur la table, des choses graves se passent au péage de l’Autoroute du nord et au corridor d’Aboisso, des Ivoiriens prennent rendez-vous avec la mort

Cpi/Gbagbo tape du poing sur la table, des choses graves se passent au péage de l’Autoroute du nord et au corridor d’Aboisso, des Ivoiriens prennent rendez-vous avec la mort

Le procès de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (Cpi), l’isolement d’Abidjan, le Coronavirus, sont entre autres les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 6 avril 2020.
Lire aussi : Coronavirus : Du nouveau sur cet ancien vaccin très utilisé en Afrique et qui pourrait aider à lutter contre le virus ?

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbao semble ne pas apprécier la conduite de la Cour pénale internationale dans la gestion du dossier qui le concerne. A travers son avocat principal Me Altit, il a adressé une requête à la Chambre d’appel de la Cpi pour exiger sa libération. Le confrère
Le Quotidien d’Abidjan qui en sait un peu plus sur cette affaire barre à sa Une.

« Agacé par les manœuvres de la Cpi, Gbagbo tape du poing sur la table. Me Altit : ‘’Il faut que la Chambre se prononce le plus rapidement possible. Gbagbo veut l’intégralité de ses droits humains. ». Dans la même veine, le quotidien Le Temps, titre ceci : « Pour accélérer la libération de Gbagbo, Me Altit met la pression sur la Chambre d’Appel. ‘’Que la Chambre se prononce au plus vite. La Chambre dispose de tous les éléments.’’ ».

Autre fait marquant de l’actualité de ce jour, c’est la lutte contre le Coronavirus. En effet, les mesures prises par le gouvernement ivoirien pour freiner la progression de la pandémie semblent être contournées sur le terrain, notamment, la mesure concernant l’isolement de la ville d’Abidjan. Selon le confrère Le temps, plusieurs automobilistes utilisent des policiers pour sortir d’Abidjan. « Covid-19/Isolement d’Abidjan, des choses graves se passent au péage de l’Autoroute du Nord et au corridor d’Aboisso. », révèle le quotidien Le Temps.

Dans le même élan, le confrère Le Matin indique que les Ivoiriens jouent à cache-cache avec la mort. Ce confrère en veut pour preuve, le fait que les transporteurs et particuliers continuent de violer les mesures prises par le gouvernement. « Lutte contre la pandémie du Coronavirus, des Ivoiriens jouent à cache-cache avec la mort. Secteur des transports : rien n’est respecté ! Maquis, bars et restaurants ouverts en clando.», barre sa Une Le Matin.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *