jeunes

Kénya : Des jeunes lapident un homme soupçonné du coronavirus

Un groupe de jeunes kenyans a tué un homme qu’ils soupçonnaient d’avoir le coronavirus mortel.

L’homme identifié comme George Kotini Hezron, rentrait chez lui après une virée dans le village de Msambweni, dans le comté de Kwale, lorsqu’il a été attaqué mercredi vers 21 heures.

Les habitants l’avaient soupçonné d’être atteint du coronavirus, ils l’avaient donc attaqué en lui jetant des pierres avant de fuir les lieux, selon les médias locaux.

Hezron a été transporté d’urgence à l’hôpital de sous-comté de Msambweni où il est décédé des suites de ses blessures.

Confirmant l’incident, le commandant de la police du comté, Joseph Nthenge, a déclaré que les assaillants ont profité de son ivresse et l’ont battu, le laissant pour mort.

Il a déclaré au journal kenyan The Star: «Quelqu’un a rapporté que les assaillants avaient vu l’homme titubant.Ils se sont approchés de lui, ont commencé une dispute et ils l’ont battu.

« Kotini a rencontré un groupe de jeunes et une dispute s’en est suivie alors que les jeunes ont profité de son ivresse et ont commencé à l’accuser de souffrir de coronavirus. »

Le chef de la police du sous-comté a également révélé qu’aucune arrestation n’avait été effectuée, mais il a lancé une enquête.

« Aucune arrestation n’a été effectuée mais nous avons ouvert des enquêtes sur cette affaire », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *