Sangaré Oumar

La chasse aux pro-Soro continue : Sangaré Oumar, licencié pour activités politiques par le RHDP

Mamdou Traoré a qualifié d’injuste le licenciement du pro-Soro, Sangaré Oumar, pour activités politiques par Adama Coulibaly, cadre du RHDP.

J’ai lu avec consternation la lettre de licenciement d’un citoyen ivoirien du nom de Sangaré Oumar, du fait de ses activités politiques, par son supérieur hiérarchique qui est un homme politique. Ce dernier reproche à son collaborateur de mener des activités politiques qui , d’après lui, pourrait stigmatiser l’institution qu’il dirige.

Si ce supérieur hiérarchique était un citoyen sans coloration politique bien connue,on aurait peut être compris sa réaction. Mais je dis et je répète,pour avoir bien connu ce dirigeant d’entreprise para-publique comme étant un responsable politique, j’ai vraiment du mal à être convaincu par les arguments qu’il a avancé pour licencier ce pauvre jeune homme.

Ce jeune homme a été limogé de son poste tout simplement parce qu’il ne milite pas au Restaurant. Sinon,ils sont nombreux ces jeunes qui militent au Restaurant et qui mènent des activités politiques sans qu’on ne les contraigne à faire un choix entre leurs occupations professionnelles et politiques.

Pour avoir été moi même plus d’une fois victime de limogeages pour mes convictions et activités politiques,je suis bien placé pour savoir que les arguments développés pour limoger ce jeune homme ne tiennent pas la route.

A tout limogeage politique il y a toujours des arguments administratifs qui sont utilisés pour justifier le crime.

A l’INFS par exemple, l’argument qui a été avancé pour justifier mon limogeage c’est parce que j’aurais mal organisé le concours 2014-2015 de cette structure. Et que c’est cette mauvaise organisation de ce concours par moi qui aurait provoqué son annulation. Ce qui n’est pas du tout vrai puisque c’est moi qui ai fait annuler ce concours en dénonçant par écrit toute la fraude qui avait été mise en place par ma hiérarchie.

C’est parce que je n’étais pas d’accord avec les propositions indécentes qui m’avaient été faites qu’on m’a écarté de l’organisation de ce concours et qu’on m’a par la suite limogé parce que j’étais un insoumis,parce que j’avais fait de Guillaume Soro,mon patron et mon mentor,le parrain de la cérémonie de remise de diplômes de fin de formation des étudiants de cet institut. Il fallait me faire payer cela.

En 2017 quand j’ai été limogé de mon poste de Conseiller Technique de la Ministre de la famille,c’est également un argument administratif qui a été utilisé pour mettre fin à ma fonction. On a argué du fait qu’il aurait fallut choisir parmi les Conseillers Techniques ceux qui devraient rester et ceux qui devraient partir.

Ça donnait l’impression que j’étais le moins compétent des Conseillers Techniques et que c’est peut-être pour cela que j’ai été limogé de mon poste. Bizarrement,c’est moi qui ai formé les Conseillers Techniques de Madame le Ministre lorsque nous étions à la solidarité.
C’est moi qui leur ai donné les rudiments de leur fonction. Et bizarrement encore,c’est le Lundi après la cérémonie de lancement des activités de l’UDS,qu’on m’a signifié mon limogeage.
Et bizarrement encore,après mon limogeage ce jour là,les jours qui ont suivi,nous avons assisté à une cascade de limogeage des Soroistes comme Konaté Zié, Meité Sindou et Issiaka Fofana.

Et bizarrement,tous comme moi étaient présents à cette cérémonie. Et a chacune de ces personnes limogées on a trouvé des arguments administratifs pour justifier leur limogeage.
On connaît maintenant la chanson des limogeages des pro-Soro. Changeons maintenant de disque.

Hier,quand ils étaient dans l’opposition ils ont dénoncé la dedramanisation de l’administration publique qui consistait à limoger tous les pro-Ouattara. Aujourd’hui qu’ils sont au pouvoir on assiste à une desoroisation de l’administration publique qui consiste à limoger tous les pro-Soro. L’histoire est un témoignage. Que Dieu nous donne longue vie et qu’Il enlève de nos cœurs tout désir de vengeance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *