Les troublantes révélations de Mamadou Traoré sur l'origine des conflits entre Soro et IB.

Les troublantes révélations de Mamadou Traoré sur l’origine des conflits entre Soro et IB.

Les troublantes révélations de Mamadou Traoré sur l’origine des conflits entre Soro et IB.

En exil forcée en France, une plainte à été déposé contre l’ancien président de l’Assemblée nationale pour l’assassinat d’Ibrahima Coulibaly. C’est dans cette logique, que le professeur Mamadou Traoré a tenu à lever un coin de voile sur l?origine des conflits entre IB et Guillaume Soro, candidat à la présidentielle d?octobre 2020 en Côte d?Ivoire.

Lire aussi : Zahia oublie de mettre sa petite culotte et fait baver des milliers d’internautes (Vidéo)

J?entends certains spectateurs de la rébellion conduite par Guillaume Soro, faire des affirmations sur la base des propos tenus par exemple par IB lui même lors de la crise post-electorale. Et depuis lors,ces propos sont devenus leur bréviaire. Pour eux,Guillaume Soro aurait trahi IB et qu?il serait en réalité un opportuniste dans la gestion de cette rébellion.

Aujourd?hui,je vais donner à certains une partie des raisons des conflits qui ont opposé IB à Guillaume Soro.

C?est vrai que dans le cadre de la préparation du coup d?État de Septembre 2002 qui s?est transformé en rébellion, IB a fait appel à plusieurs personnes dont Guillaume Soro. Pas pour ses beaux yeux mais parce qu?il avait besoin de l?expérience de ce dernier en matière d?organisation,de lutte dans la clandestinité et en matière d?intervention devant les médias.Bref,il avait besoin de la légitimité historique de Guillaume Soro en matière de luttes et de revendications.

C?est pourquoi,il a fait appel à Guillaume Soro afin que ce dernier l?aide dans son projet de déstabilisation du pouvoir de Laurent Gbagbo. Guillaume Soro sur place a réussi à organiser la troupe sous la coupe d?IB qui était désorganisée.
Cette information est confirmée par les propos du colonel Jah Gao lorsque dans la presse il a expliqué le rôle qu?a joué Guillaume Soro à la victoire des Forces Nouvelles.

En effet, à l?arrivée de Guillaume Soro à Ouagadougou,des conflits intestines opposaient déjà IB et ses compagnons d?armes. Conflits dus au caractère trop autoritaire d?IB et à la suspicion que ses compagnons d?armes avaient sur sa gestion des fonds qui leur parvenaient pour les entretenir. Pendant qu?ils étaient au Burkina Faso,la confiance entre IB et ses tuteurs qui lui avait donné le statut de réfugié politique avait commencé à s?effriter. Ces derniers,vu les différents échecs de ses différentes tentatives de coup d?Etat contre Laurent Gbagbo,avaient décidé de ne plus le soutenir,lui et ses compagnons.

Ils leur ont même demandé de rentrer chez eux car ils ne leur servaient plus à rien.
Leur tuteur s?est même fait leur avocat auprès de Laurent Gbagbo pour leur retour au pays.
En réponse à la démarche de leur tuteur, Laurent Gbagbo a mis leurs têtes à prix.
Nos soldats autour d?IB avaient commencé par être gagnés par le découragement.
C?est alors que Guillaume Soro eut une idée géniale pour remobiliser les troupes.
Celle de rencontrer leur tuteur,déçu d?eux, afin de lui proposer un nouveau plan d?attaque du pouvoir de Gbagbo.
Reçu dans le village de ce dernier, par le biais d?un proche de ce dernier, Guillaume Soro réussi à convaincre leur tuteur de son plan d?attaque.

Il reçu Guillaume Soro et IB chez lui au village un autre jour et il valida le plan d?attaque proposé par Bogota.
Il demanda à IB de rester sur place au Burkina Faso et confia la gestion de toutes les opérations militaires à Guillaume Soro. Il informa également IB de ce que ce n?est pas lui qui dirigerait la transition militaire en cas de réussite du coup d?État ayant constaté la mégalomanie naissante de l?homme.
C?est une autorité civile qu?il a désignée pour le faire.

Une fois rentrés chez eux puisqu?ils partageaient la même villa,IB exprima à Guillaume Soro son mécontentement suite aux décisions prises par leur tuteur. Décisions qui le mettaient à l?écart de l?opération.
Guillaume Soro de lui conseiller d?aller voir leur tuteur pour lui exprimer son sentiment.
Bien évidemment IB n?a pas eu le courage d?aller le voir pour lui exprimer son mécontentement.
La première rancune d?IB envers Guillaume Soro commença à partir de là.
Il a trouvé que Bogota l?a poignardé dans le dos pour récupérer sa place de leader de l?opération militaire.
Mais il a préféré se taire,ravaler sa frustration et laisser venir les choses afin de trouver l?occasion de se repositionner.

La frappe eu lieu selon le plan d?attaque de Guillaume Soro.Ils étaient au nombre de 60 personnes avec à peine 60 millions de francs CFA en poche à leur offert par leur tuteur.
Mais avant cette frappe ,tous jurèrent sur le Coran.
Ils jurèrent de ne pas trahir la lutte qu?ils voulaient entreprendre.
Et que la mort au combat soit la récompense des traîtres à leur lutte.
Aujourd?hui,nous savons tous ceux qui ont trahi leur lutte car leur récompense fût la mort au combat.
Lire aussi : (Photos) Ma petite amie porte le même dessous depuis 6 jours maintenant

Dans ce plan d?attaque,il fallait simultanément frapper le pouvoir à Abidjan, à Bouaké et à Korhogo.
Au cas où la frappe d?Abidjan echouerait,il fallait se replier et récupérer Bouaké et Korhogo pour ensuite récupérer toute la zone Nord du pays. Korhogo étant pris,cela leur donnait accès à leur base arrière qu?était le Burkina Faso,le pays de leur tuteur.

La prise d?Abidjan a échoué parce qu?ils avaient été lachés au dernier moment par les soldats sur place qui leur avaient promis appui en cas d?attaque. Le jour de l?attaque,ces soldats en question ont tous fermé leurs portables.
En nombre réduit,face à la capacité de réaction des FDS,les assaillants n?ont pas pu prendre la ville d?Abidjan.
Ils se sont repliés sur Bouaké, avec l?aide de Guillaume Soro, pour y établir leur base.
Une fois à Bouaké dirigé par Tuo Fozie et à Korhogo dirigé par Koné Messamba avant l?arrivée de Guillaume Soro qui était bloqué à Abidjan,les mutins se sont réorganisés pour mettre en deroute les FDS venus libérer Bouaké en Octobre 2002.

L?arrivé de Guillaume Soro à Bouaké améliora cette réorganisation et donna une plus grande visibilité politique à l?action des désormais rebelles. Guillaume Soro deviendra l?unique interlocuteur des négociations inter-ivoiriennes.
Ce qui augmenta la colère et la jalousie d?IB qui se contenta ,pour se donner un peu de coffre, d?organiser des rencontres de contact avec les chefs de guerre à la frontière de la Côte d?Ivoire et le Burkina Faso, précisément à Laleraba.

A un moment donné,vu que les négociations inter-ivoiriennes mettaient en scelle Guillaume Soro et vu qu?il commençait à perdre le contrôle sur ses frères d?armes depuis que ces derniers sont devenus riches grâce au braquage des agences de la BCEAO,IB a décidé de rentrer en Côte d?Ivoire et de prendre le contrôle des opérations.
Projet que n?a pas apprécié leur tuteur.

Et pour empêcher IB de rentrer car il était convaincu qu?il viendrait tout gâter,leur tuteur lui a conseillé d?aller d?abord en France ,d?y déclarer son retour avant de rentrer au pays. Naïf qu?il était,IB a mordu à l?hameçon.Il n?a pas vu venir le piège qui lui était tendu par leur tuteur. Une fois en France,il se fera arrêter par la police française pour tentative de coup d?État contre Gbagbo. Après quelques mois de prison en France,liberé ,leur tuteur lui refusa le sol Burkinabè.
C?est ce qui a amené IB à se retrouver d?abord au Bénin , ensuite au Ghana avant de se retrouver en Côte d?Ivoire lors de la crise post-electorale.

Mais il est bon de savoir qu?une fois sorti de prison en France,IB a gardé une rancune tenace contre Guillaume Soro contre leur tuteur et contre le grand benefiaire de la rébellion.
Il a trouvé qu?il a été piégé par ces trois leaders.
Il a voulu trouver les moyens de contrôler la zone dorénavant contrôlée par Guillaume Soro.
Chauffé à blanc par certains pontes de la Case qui voyaient d?un mauvaise oeil l?ascension de Guillaume Soro,IB décida en Juin 2004,de tenter une action contre Bogota et ses hommes à travers ses lieutenants comme les Kass, Barbu ,Jordan et autres.

Malheureusement pour eux,ils ont perdu cette bataille qu?ils ont engagée. Elle s?est soldée par la mort de Kass et de ses compagnons. IB n?a jamais digéré cet échec qu?il a eu face à Guillaume Soro. Bien avant cette date, quelques jours avant, Adams,un proche de IB s?est fait abattre devant la boîte de nuit de l?hôtel Mont Korhogo par un soldat pour une affaire de femme.

En 2017, lorsque Guillaume Soro fut nommé Premier Ministre de Laurent Gbagbo contre l?avis des gens de la Case ,il fallait trouver un moyen pour l?éliminer car son nouveau statut pourrait faire de l?ombre à leur gourou.
En complicité avec IB,ces gens de la Case ont tenté de faire abattre son avion à Bouaké.

Ce jour là, Dieu était avec Guillaume Soro. Il eut la vie sauve bien que nombre de ses collaborateurs eurent laissé la vie. Avant cette attaque, ils ont préparé l?opinion des Chefs de guerre ainsi que celle des populations de cette zone sur l?idée que Guillaume Soro aurait trahi la lutte au profit de Laurent Gbagbo. Sachant que c?était IB et certains gars de la Case qui étaient derrière cet attentat, Guillaume Soro ne s?est pas pour autant détourné de son objectif d?organiser des élections ouvertes et crédibles.

Dosso prend le pouvoir à Paris
Après les élections présidentielles et lors de la crise post-electorale,ne voulant pas que Guillaume Soro devienne de nouveau un héros et qu?il s?attribue la victoire de leur gourou,certains securocrates de la Case furent rentrer IB afin qu?il court-circuite les actions militaires menées par les hommes de Guillaume Soro dans le cadre de la capture de Laurent Gbagbo.
Ainsi naquit le commando invisible.
Ce commando invisible qui s?attaqua aux positions des FRCI lorsque ces dernières ont tenté par exemple de prendre le contrôle de la RTI.

Avec l?arrivée d?IB et de ses hommes à Abobo avec comme QG le quartier PK 18,une bataille rangée s?est engagé entre eux et les hommes de Guillaume Soro qui avaient déjà commencé à contrôler Abobo.
Mais compte tenu de sa médiatisation passée et de sa légitimité historique, après une bataille rangée entre lui et ces soldats qui avaient déjà commencé la résistance avant sa venue,IB a pu prendre le dessus.
Il a fini pas se faire passer pour le chef du commando invisible.

Après la capture de Laurent Gbagbo par les FRCI,IB a tenté vainement d?entrer en contact avec le gourou du Restaurant. Il est même passé par plusieurs intermédiaires en vain pour le faire. Le gourou du Restaurant lui a demandé de se mettre d?abord à la disposition de Guillaume Soro ,Ministre de la défense, avant qu?il ne le reçoive. Chose qu?IB a carrément rejetée. Pour donc faire mal au gourou du Restaurant,IB a profité du cafouillage qui régnait ,pour faire une déclaration de prise de pouvoir. Déclaration de prise de pouvoir qui a fait sortir le gourou du Restaurant de ses gongs. Ainsi,ordre a été donné aux FRCI de le désarmer par la force. La suite,on l?a connait maintenant.

Voici ce que je sais, à mon humble niveau,en tant qu?acteur de la rébellion,en tant que quelqu?un qui a fréquenté IB,qui a échangé régulièrement avec lui jusqu?au jour de sa mort,en tant que pensionnaire du golf Hôtel et en tant que membre participant aux réunions de crise du RHPD au golf hôtel,des raisons qui ont opposé IB à Guillaume Soro.
Je ne suis rien et personne à la fois mais je suis un sachant.

Je n?ai pas fait l?exil avec eux mais j?ai eu au moins l?occasion de rencontrer beaucoup d?entre eux qui étaient en exil au Burkina avec eux. J?ai eu également l?occasion d?avoir fréquenté les deux protagonistes. Je ne peux donc accepter qu?on dise des contre-vérités sur mon mentor en le dépeignant comme celui qui aurait trahi IB ou comme un opportuniste. Je ne peux également accepter que des gens qui n?ont été que des spectateurs viennent réécrire notre histoire à notre place. Je ne peux l?accepter. D?où ce long post de clarification.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *