Mali: Une mutinerie en cours à Bamako, des coups de feu entendus dans un camp militaire

Mali: Une mutinerie en cours à Bamako, des coups de feu entendus dans un camp militaire

Mali: Une mutinerie en cours à Bamako, des coups de feu entendus dans un camp militaire. Une mutinerie en cours à l’extérieur de la capitale du Mali, selon l’ambassade de Norvège et une source de sécurité

Des soldats maliens se sont mutinés devant la capitale Bamako mardi, ont indiqué l’ambassade de Norvège et une source de sécurité.

“L’ambassade a été informée de la mutinerie dans les forces armées et les troupes sont en route pour Bamako. Les Norvégiens doivent faire preuve de prudence et de préférence rester chez eux jusqu’à ce que la situation soit clarifiée”, a déclaré l’ambassade de Norvège dans une alerte à ses citoyens.

“Oui, mutinerie. L’armée a pris les armes”, a déclaré une source sécuritaire.

Un porte-parole militaire a confirmé que des coups de feu avaient été tirés sur la base de Kati, à la périphérie de Bamako, mais a déclaré qu’il n’avait pas d’autres informations.

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces patriotiques du Mali (M5-RFP), qui mène depuis juin la plus importante contestation du pouvoir depuis le coup d’Etat de 2012, est une coalition hétéroclite de guides religieux, d’opposants politiques, de membres de la société civile et de syndicalistes.

Il a refusé jeudi dernier une rencontre avec le président Keïta proposée par le médiateur des Etats ouest-africains, l’ex-président nigérian Goodluck Jonathan, fixant notamment comme préalable la fin de la « répression » contre ses militants.

Le week-end du 10 juillet, une manifestation à l’appel du Mouvement du 5 juin a dégénéré en trois jours de troubles meurtriers. L’opposition évoque un bilan de 23 morts et plus de 150 blessés. Le Premier ministre, Boubou Cissé, a parlé de 11 morts et l’ONU de 14 manifestants tués.

La crise actuelle est partie de l’invalidation d’une trentaine de résultats des législatives de mars-avril par la Cour constitutionnelle, dont une dizaine en faveur de la majorité du président Keïta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *