Michel Gohou parle de son handicap à cœur ouvert « On me prenait pour un sorcier ! »

Michel Gohou parle de son handicap à cœur ouvert « On me prenait pour un sorcier ! »

Michel Gohou parle de son handicap à cœur ouvert « On me prenait pour un sorcier ! »

Devenu un grand acteur humoriste africain, Gohou Michel n’est plus à présenter. Le talent inné d’un homme qui réussit à faire rire tout le monde, l’acteur ivoirien est un modèle de réussite pour la jeune génération de comédiens et humoristes qui veulent bien fleurir dans ce domaine. Pour autant, cela n’a pas toujours été facile pour l’artiste. En effet, plus jeune, son handicap lui avait causé beaucoup de torts. Des souvenirs douloureux qu’il relate avec fierté.

Souffrant d’une tuberculose osseuse, d’où la présence de bosse au niveau de son dos, Gohou Michel révèle une enfance très difficile. Pointé du doigt et délibérément fuit, les personnes de son entourage ne lui menait pas la vie facile. Cette pression de la société, a d’ailleurs finit par le ronger de l’intérieur, en développant chez lui un manque de confiance profond:« Il y’a 40ans en arrière, on me prenait pour un sorcier à cause de mon handicap » A-t-il déclaré.

Il n’en demeure pas moins qu’étant un enfant, son physique l’avait désavantagé à tel point qu’il ne se sentait pas gamin comme tous les autres et était considéré comme “Anormal”. Son frère aîné, confirmera ses dires avant d’y ajouter: « Il ne marchait pas au départ et peinait ensuite à se déplacer. Il était constamment malade… ».

Souffrant de ce handicap physique, Gohou Michel se résoudra dans la médecine moderne, traditionnelle dans son village. Tentatives qui seront vaines pendant plusieurs années, avant de retrouver espoir au Burkina Faso où il passera près de 4 ans chez un guérisseur qui lui permettra de retrouver sa pleine confiance en soi. Aujourd’hui, cet épisode de sa vie, le marquera à vie. Toutefois, Gohou Michel devient la preuve vivante qu’une personne quelque soit sa condition sociale ou physique, peut réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *