Mohammed VI-Ouattara-Macky Sall : le trio prépare un coup contre le Covid-19

Face à la pandémie du coronavirus, les dirigeants du monde ne cessent de s’activer pour venir à bout de ce tueur silencieux. Le Roi du Maroc, Mohammed VI, a passé un coup de fil à ses homologues ivoirien et sénégalais pour combattre cette maladie.

Mohammed VI, une task force avec Ouattara et Macky Sall contre Coronavirus

Les chiffres qui découlent des dégâts humains du Coronavirus deviennent de plus en plus alarmants. Aucun continent n’est épargné, même si pour l’instant, les nombres de personnes infectées et de décès sont relativement bas en Afrique.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la communauté internationale prédisent cependant des lendemains sombres pour le continent.

Mohammed VI n’entend donc pas rester les bras croisés et se résigner à subir les affres du Coronavirus dans son pays et en Afrique.

Aussi, le Roi du Maroc a-t-il décidé de passer à l’offensive en formant une équipe constituée de dirigeants africains afin de faire face à cette crise sanitaire et faire face aux conséquences qui en découlent.

À en croire des sources proches du palais du Royaume chérifien, « Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu des entretiens téléphoniques, respectivement, avec Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, et Son Excellence Macky Sall, Président de la République du Sénégal ».

Ces trois dirigeants entendent « lancer une initiative de Chefs d’État africains visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie ».

Il s’agit par ailleurs de « permettre un partage d’expérience d’expériences et de bonnes pratiques pour faire face à l’impact sanitaire, économique et social de la pandémie ».

Notons qu’au 13 avril 2020, l’Afrique comptait 14 525 cas confirmés de Coronavirus, dont 788 personnes décédées. Le Maroc fait partie des quatre États africains, avec l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Égypte, à dépasser la barre des 1 000 cas de personnes infectées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *