Molare sans pitié : " Dj Arafat méritait ce qui lui ait arrivé ".

Molare sans pitié : ” Dj Arafat méritait ce qui lui ait arrivé “.

Molare sans pitié : ” Dj Arafat méritait ce qui lui ait arrivé “.

Molare a tenu à clarifier les choses sur quelques sujets le concernant dont l’affaire Arafat DJ.

Depuis la mort de Douk Saga, Le Molare est devenu le big boss du coupé-décalé. Un statut qui ne l’empêche pas d’avoir parfois des soucis avec certains acteurs du milieu dont le plus célèbres est le défunt, DJ Arafat. Avant son tragique accident, le Daïshi comme il se faisait appelé se disait être isolé par la volonté de certaines personnes notamment le Molare et Asalfo.

Interrogé sur cette mésentente avec l’ex- patron de la Yôrôgang, l’ancien membre de la Jet 7 a tenu à clarifier les choses : ” Arafat a mérité ce qui lui ait arrivé. Certains ne le savent pas, mais je fais partie de ceux qui ont géré la carrière de DJ Arafat à un moment donné. On lui donnait des conseils, mais c’est quelqu’un qui aimait se mettre à un certain niveau. Il n’avait plus accès à certains médias comme Trace parce qu’il l’a cherché. Il y’a certaines personnes qu’on ne peut se permettre s’insulter et lui le faisait. J’ai raté des contrats pour son comportement et moi en tant que grand frère et promoteur, il fallait que je réagisse. ”

Malgré cette brouille, celui qui est par ailleurs homme d’affaires affirme qu’il entretenait toujours une bonne relation avec son jeune frère jusqu’à sa disparition. ” Arafat c’est mon petit. Il était avec moi depuis ses 13 ans, quand il est venu en France, c’est chez moi qu’il vivait. Deux jours avant sa mort, il est venu prendre mes enfants. Si on ne s’attendait pas, je n’aurai pas accepté qu’il parte avec mes enfants. Les chinois (Les fans d’Arafat) peuvent dire ce qu’ils ont envie de dire, mais c’est moi qui leur ai donné ce nom, Les Chinois “. Une affirmation qui démontre combien de fois il était proche du Yôrô.

Encore une sortie qui risque de faire jaser surtout du côté des nombreux fans du trois fois Koraman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *