Mort subite de la femme du Révérend Makosso : la justice se saisit de l’affaire.

Mort subite de la femme du Révérend Makosso : la justice se saisit de l’affaire.

Le révérend Makosso Camille est accusé d’être le premier responsable de la mort de son épouse Kosséré Épouse Makosso Okehi Tatiana, survenue le samedi 28 Mars 2020. La Commission protestante évangélique, corporation religieuse a tenu à réagir aux accusations portées contre le pasteur Couper décaler. L’artiste Debordo Leekunfa a même demandé une autopsie du corps.

Lire aussi : Doumbia Major à Guillaume Soro : ” Tu crois que le peuple prend en compte l’avis d’un criminel qui a une télécommande pour tuer ses propres compatriotes ? “
Traité de “fou” par certains et de “drogué” par d’autres internautes, Debordo Leekunfa a tout de même eu le soutien de quelques blogueurs qui ont également rappelé que Makosso avait été le premier à accuser Le Mimi d’avoir sacrifié ses deux danseurs, morts dans un grave accident de circulation en 2016.

Sans citer de nom, la Commission protestante évangélique estime que ces accusations contre Makosso Camille, ne sont rien d’autres que des règlements de compte

”Certains individus osent se saisir de cette tragique disparition pour des règlements de compte malsains et de buzz ignobles. Alors que la sagesse recommande à tous qu’autour de la mort, on pleure; on se recueille et on se soutient. User donc de ces tristes moments pour spéculer, utiliser à mauvais dessein les pleurs d’une enfant traumatisée, mal les interpréter et insinuer des contre-vérités pour accabler un être effondré, sont des actes inqualifiables”, a-t-elle dénoncé.

Qui informe également que les autorités judiciaires se sont saisies de cette affaire et qu’une autopsie du corps aura bel et bien lieu .

”Ce jour du lundi 30 Mars 2020, les autorités judiciaires ont été officiellement saisies afin qu’une autopsie et une enquête soit ouverte pour comprendre les causes de ce brusque décès suite à une intervention dite bénigne aux dires des médecins”, poursuit la Commission.

Avant d’ajouter : ”Aussi, vu les commentaires, propos ignobles et les accusations gratuites et non fondées de certains individus se présentant comme pasteurs, prophètes, artistes, blogueurs violant le deuil de toute une famille et une corporation, La Commission protestante Évangélique et le Rev Makosso ont également saisi le Procureur de la République pour ester en justice des plaintes contre des individus, administrateurs de pages de réseaux sociaux pour diffamation, injures et calomnies afin que ceux-ci répondent devant la justice ivoirienne et Française de leurs actes intolérables en cette période de grande douleur.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *