Niger: Quand la crise du covid-19 fait libérer l’opposant Hama Amadou

Si la crise sanitaire du coronavirus constitue un véritable drame à travers la planète, il y a au moins quelques personnes à qui elle permet de souffler un tant soit peu. L’opposant Hama Amadou fait partie de ses personnes, car il vient d’être libéré de sa détention à la prison de Filingué.

Hama Amadou bénéficie d’une grâce du Président Issoufou

Au dernier bilan, le Niger compte 22 cas de personnes contaminées au coronavirus, dont trois sont décédées. Aussi, en réponse à cette pandémie et surtout dans l’optique de désengorger les prisons nigériennes, le Président Mahamadou Issoufou a-t-il annoncé, la semaine dernière, une mesure de grâce présidentielle permettant la libération de 1540 détenus.

Parmi ces personnes bénéficiant de cette mesure présidentielle, se trouve l’opposant Hama Amadou. Le chef de file de l’opposition nigérienne, reconnu coupable dans l’affaire de trafic de bébés nigérians, était rentré au Niger, en novembre dernier, pour purger le restant de sa peine.

Aussi, dès sa libération de la prison de Filingué, l’ancien Président de l’Assemblée nationale a regagné Niamey, la capitale, où il entend se confiner pour éviter une éventuelle contamination au covid-19.

Il appelle par ailleurs les militants de son parti, le Moden Fa Lumana, très enthousiastes pour sa libération, d’en faire autant afin d’éviter une propagation de cette pneumonie virale.

Reste maintenant la question de l’éligibilité d’Hama Amadou à l’élection présidentielle de 2021, d’autant plus qu’il a été déchu de tous ses droits civiques à cause de sa condamnation à un an d’emprisonnement.

À moins que le président Issoufou qui a annoncé son retrait à la fin de son second et dernier mandat, décide de le réhabiliter.

ARTICLES LES PLUS LUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *