Oui, la fin du monde est toute proche selon l’horloge de l’apocalypse

Oui, la fin du monde est toute proche selon l’horloge de l’apocalypse

Oui, la fin du monde est toute proche selon l’horloge de l’apocalypse

Comment imaginez-vous la fin du monde ? Le début de cette nouvelle décennie a laissé poindre un ennemi invincible qui menace l’humanité toute entière. Chaque personne affiche ostensiblement son inquiétude face à un avenir incertain. Quand bien même on essayerait de se défaire de cette peur grandissante, les réseaux sociaux ne cessent de nous rappeler que l’Univers se mue dans l’agitation la plus complète. En réalité, l’horloge de l’apocalypse semble se rapprocher de plus en plus du monde, indique le Bulletin of the Atomic Scientists. Explications avec Futura Sciences.
Lire aussi : COVID-19: Cristiano Ronaldo vole au secours hôpitaux portugais

Pendant combien de temps pouvons-nous encore jouir de notre passage sur Terre ? Cette question qui nous taraude l’esprit constitue un véritable mystère. Pourtant, les chercheurs du Bulletin of the Atomic Scientists ont levé le voile sur la durée de vie qu’il nous reste. Il semblerait que nous soyons à seulement 100 secondes de la fin du monde.

Qu’est-ce que l’horloge de l’Apocalypse ?
L’horloge de l’Apocalypse symbolise le cataclysme du monde. Créée en 1947 au début de la guerre froide par le Bulletin of the Atomic Scientists, elle avance chaque année pour déterminer l’heure de la possible fin de l’humanité. Ainsi, l’emplacement de l’aiguille de l’horloge change chaque mois de janvier. Plus l’aiguille se rapproche de minuit, plus on se rapproche de la fin du monde. Cette horloge, qui peut se heurter à la perplexité de certains, est pourtant le résultat d’un travail scientifique très pointu, indique BFM TV. En réalité, l’horloge de l’Apocalypse étudie l’état de la planète Terre et sa longévité potentielle. Ainsi, cette mesure est étroitement liée aux activités de l’être humain et à son impact sur l’environnement.

Quelles sont les critères qui déterminent les chiffres ?
Chaque année, des chercheurs affiliés à plusieurs universités américaines effectuent un travail de longue haleine en vue d’apporter des résultats précis au monde. Selon le média La Croix, les critères pris en compte regroupent la prolifération des armes nucléaires, les innovations technologiques, les cyberattaques et le développement de l’intelligence artificielle, ainsi que le réchauffement climatique et ses conséquences. Ainsi, c’est sur ces critères qu’il va falloir agir pour préserver le monde de sa destruction potentielle.

Nous sommes à 100 secondes de la fin du monde
2020 marque un véritable tournant dans l’histoire de l’humanité. Le coronavirus est apparu en Décembre 2019 dans un marché de fruits de mer à Wuhan. Très vite, ce virus a tué des milliers d’habitants de son pays d’origine, avant de s’étendre dans le reste de la planète. Par ailleurs, depuis la mort du général Soleimani, des tensions pèsent entre les États-Unis et l’Iran qui vivent une guerre diplomatique de grande ampleur. En sus, entre décembre 2019 et 2020 l’Australie a été ravagée par des feux de brousse incontrôlables. Tous ces événements portent à croire que cette nouvelle décennie risque d’avoir des conséquences inéluctables. Loin de nous rassurer, le Bulletin of the Atomic Scientists a révélé que l’horloge de l’Apocalypse n’affichait plus que “100 secondes” avant minuit, heure symbolisant la fin du monde. En 1947, lorsque l’horloge de l’Apocalypse avait été mise en place, la seule menace qui régnait était celle d’une guerre nucléaire. Aujourd’hui s’ajoute un risque supplémentaire : celui du réchauffement climatique.

Ce n’est pas trop tard pour agir
Bien que ces chiffres soient effrayants, ils ont une connotation alarmiste qu’il convient de prendre en compte. Les chercheurs du Bulletin of the Atomic Scientists invitent à se reprendre en main pour éviter l’effondrement de la planète. “L’heure est grave, mais la fin du monde n’a pas encore sonné. Nous avons la possibilité d’inverser la tendance. Notre avenir est entre nos mains”, a annoncé Jerry Brown, ancien gouverneur de Californie, lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion du changement d’heure de l’horloge de l’Apocalypse. Pour lui, il faut agir dès à présent pour préserver la planète Terre.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *