sexe

Selon les filles de Lomé, le sexe avec le préservatif n’a pas de goût

Les rapports sexuels font désormais partie du quotidien des loméens. Ce qui était autre fois un sujet tabou en Afrique, réservé à quelques élus à l’âge adultes est désormais accessible à tous et dès le plus jeunes âges. Les loméens sont fans du sexe et s’y adonnent à cœur joie un peu partout. Mais ce qui nous amène aujourd’hui c’est le port du préservatif.

D’après une étude que nous avons réalisée, nous avons constaté que beaucoup de fille loméennes refusent l’utilisation du préservatif par leur partenaire masculin lors des rapport sexuels. Selon elles, le préservatif les empêcherait de ressentir autant de plaisir. Les sensations sont donc amoindries avec le préservatif d’après leurs dires et elles usent de différents moyens pour empêcher leur partenaire de l’utiliser. Certaines ont également déclaré être allergique au latex (Nous y reviendrons), ce qui ne leur permettrait pas d’avoir des rapports sexuels protégés. On comprend alors pourquoi de plus en plus de jeunes filles scolarisées tombent enceintes de façon précoce et indésirée.

Mais une étude médicale a prouvé que le plaisir ressenti lors d’un rapport sexuel protégé ne serait que légèrement inférieur à ce qu’on ressent quand on le fait sans préservatif. L’idée de l’absence de plaisir ou de sensation très amoindrie serait donc toute faite et injustifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *