Pourquoi le Révérend Makosso ne ressuscité pas sa femme, lui qui voulait réanimer Dj Arafat

Son épouse décédée, Makosso previent: ”Plus rien ne peut me…”

Plus d’une semaine après le décès de son épouse, le révérend Makosso Camille retrouve peu à peu le moral et sa hargne de vaincre.

Révérend Makosso: ”Le temps des pleurs est terminé”

”C’est très très dur. Je suis seul et mortellement abattu… C’est un coup mortel et très mortel pour moi… Tu étais ma motivation, mon courage”, tels étaient les premiers mots du révérend général Makosso Camille après le décès de son épouse, la prophétesse Tatiana Kosseré, le samedi 28 mars dernier.

Cependant force est de constater que le pasteur Couper décaler se relève peu à peu de cette grosse perte. C’est d’ailleurs lui qui conforte par moments les personnes qui se présentent chez lui en pleurs afin de lui présenter leurs condoléances.

”Les premières heures ont été très difficiles, douloureuses mais je vous demande de ne pas pleurer…Mon épouse était une grande dame, une servante de Dieu. Le monde entier pleure la mort de ma femme. Je suis dépassé de voir combien de fois elle était un exemple pour plusieurs femmes… Dieu a décidé. Il a toujours été bon. Même dans les difficultés, il a toujours été bon, il a donné, il a repris. Le combat continue”, a déclaré Makosso à des fidèles de la défunte prophétesse.

Pour le revérend Makosso, la meilleure manière d’honorer la mère de ses enfants, est de poursuivre le travail qu’elle a entamé, à savoir faire l’oeuvre de Dieu.

”La seule manière de l’honorer, c’est de continuer le travail qu’elle a commencé et deux fois encore plus. J’aimerais vous rassurer de mon état d’esprit, je ne suis pas abattu. J’ai mal parce que ma côte n’est pas là, celle qui me prenait dans ses mains, mais le général reste le général. Rien ne peux m’ébranler, je sors de cette épreuve. Je ne sais plus ce qui peut me faire peur…Nous allons faire deux fois plus que ce que nous faisions”, a-t-il ajouté.

Poursuivant, le frère ainé de Lolo Beauté a demandé à ses fidèles de beaucoup prier pour ses enfants. ”Mes enfants ont pleuré pendant des jours. Je leur dit que le temps des pleurs est terminé. Priez pour mes enfants, pour ne pas qu’elles perdent la foi, pour qu’elles grandissent dans le Seigneur. Que l’onction qui était sur leur mère, se repose sur elles”, a déclaré le révérend Makosso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *