Son fils est potentiellement atteint du coronavirus : «Nous ne pouvons pas le tester. Il ne remplit pas les critères»

Son fils est potentiellement atteint du coronavirus : «Nous ne pouvons pas le tester. Il ne remplit pas les critères»

Son fils est potentiellement atteint du coronavirus : «Nous ne pouvons pas le tester. Il ne remplit pas les critères»

Aux États-Unis, une mère dont le fils est potentiellement atteint du coronavirus a décidé de raconter l’enfer qu’elle a vécu pour faire soigner son fils. Un témoignage bouleversant qui donne les larmes aux yeux.

C’est le site web d’informations et de divertissement LoveWhatMatters qui rapporte l’histoire de Sarah Hernandez, une mère de famille dont la vie a pris une tournure tragique au cours des derniers jours. En effet, son fils Cayden est récemment tombé gravement malade et elle a tenu à partager l’expérience très douloureuse qu’elle a vécue. «Lorsque j’ai appelé les urgences pour leur dire que mon fils avait peut-être contracté le coronavirus et qu’il avait d’importants problèmes de respiration une infirmière responsable m’a demandé de ne pas venir aux urgences. Elle m’a dit d’appeler le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies et qu’il pourrait peut-être m’envoyer une ambulance pour examiner mon fils».
Lire aussi : Une jeune femme prise en levrette sur le parking d’une rue commerçante captée par une caméra de surveillance (Vidéo)

Sarah Hernandez explique qu’elle a suivi ce conseil, mais que finalement cela ne s’est pas passé comme prévu. «J’ai appelé le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, mais j’ai attendu pendant 2 heures pour finalement tomber sur quelqu’un qui ne faisait pas partie du personnel soignant et qui m’a simplement parler des consignes à suivre pour lutter contre le coronavirus. Tout ça, pendant que mon fils avait beaucoup de mal à respirer».

Dans son témoignage pour LoveWhatMatters, elle explique qu’elle s’est retrouvée rapidement dans une impasse. «Mon enfant ne pouvait pas être admis à l’hôpital le plus proche de chez nous parce qu’il n’a pas de chambre à pression négative. Les urgences n’ont pas voulu le tester pour le coronavirus parce qu’il ne remplit pas les critères. Mon mari n’a pas eu d’autre choix que de le conduire à un autre hôpital». Toutefois, son enfant n’a pas pas pu recevoir les soins nécessaires en raison des risques de contagion qu’il représenter.

Lire aussi : « Je dois perdre ma virginité avant que le coronavirus ne nous tue tous », martèle une actrice nigériane

Comme vous pouvez vous en douter, cette expérience est très éprouvante pour Sarah Hernandez. «Voilà le visage d’une mère dont l’enfant ne peut pas recevoir de soin en raison des risques de contagion au coronavirus. Le visage d’une mère qui n’est pas autorisé à accompagner son fils aux urgences parce qu’elle est même extrêmement malade et qu’elle pourrait contaminer les autres. C’est le visage d’une femme qui vous supplie d’arrêter vos fêtes d’anniversaires, d’aller en rendez-vous galant et d’arrêter de vous déplacer».

LoveWhatMatters indique qu’elle demande au plus grand nombre de partager son message pour que les gens prennent la situation au sérieux. «Nous n’avons pas assez de tests, nous n’avons pas assez de matériel, nous n’avons pas assez de temps. C’est maintenant que ça se passe et cela touche tout le monde».

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *