marabout

Un marabout viole une fille de 13 ans et menace de la tuer

A Vavoua, une ville du centre-ouest de la Côte d’Ivoire, un marabout de 32 ans vient d’être appréhendé par les agents de la Police nationale pour viol portant sur une fille de 13 ans. Les faits se sont déroulés début avril 2020.

Un marabout -violeur aux mains de la police

Selon une information fournie par la Direction générale de la Police nationale, un marabout de 32 ans, répondant au nom de Coulibaly Alassane, résidant à Vavoua, s’est rendu coupable de fait de viol portant sur une fille de 13 ans, nommée G.B. Emmanuel, élève en classe de 5e.

Non satisfait d’avoir abusé sexuellement de l’adolescente, l’indigne personnage a menacé de lui ôter la vie si elle le dénonçait.

Tout a débuté quand un pasteur confie à la tante de la petite Emmanuela que la jeune fille est possédée par un mauvais esprit. En effet, l’adolescente est trop souvent malade, ce qui inquiète sa tutrice.

Soucieuse du bien-être de sa protégée, dame G. T. Marie-Claire, 45 ans, ménagère, prend la décision de la conduire chez un marabout pour exorciser la collégienne.

Vous pouvez lire :Côte d’ Ivoire : Un homme de 30 ans viole une fille de 6 ans et la tue

L’une de ses amies lui conseille de se rendre auprès de Coulibaly Alassane, réputé pour ses talents d’exorciste. Mais c’était l’erreur à ne pas commettre.

À en croire notre source, Coulibaly Alassane représentait un véritable danger pour G.B. Emmanuela. Au lieu de délivrer la pauvre adolescente de l’esprit (?) qui l’habite, le marabout va plutôt en profiter pour assouvir ses désirs sexuels.

Comme le confirment les services de la Police nationale, l’homme de 32 ans viole la jeune élève. Une fois sa sale besogne accomplie, le sieur Coulibaly va jusqu’à menacer sa victime de mort au cas où elle dévoilait ce qu’elle venait de subir à une tierce personne.

Profondément marquée par cet acte ignoble, Emmanuela ne compte pas se taire et raconte tout à sa tante. Sans perdre de temps, celle-ci saisit la police et porte plainte contre le marabout.

Devant les policiers, Coulibaly Alassane passe aux aveux et reconnait les faits qui lui sont reprochés. Pour se défendre, il affirme avoir commis cet acte pour délivrer sa victime du démon qui la hante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *