Vaccin contre le Coronavirus en Afrique: Une plainte sera déposée

Dr Boga Sako, Président de la Fondation Ivoirienne pour la Démocratie, les Droits de l’Homme et la vie Politique (FIDHOP), a vigoureusement réagi à la polémique née des propositions “choquantes” faites par deux médecins français, Jean Paul Mira et Camille Locht, sur la télévision française LCI.

Coronavirus : Dr Boga Sako et la Fidhop annoncent une plainte contre Jean Paul Mira et Camille Locht

Lors d’une discussion sur la chaîne de télévision française LCI, Jean-Paul Mira, chef de service à l’hôpital Cochin de Paris, a suggéré au directeur de recherche de l’Inserm, Camille Cocht, de réaliser des tests de vaccins contre le Coronavirus en Afrique.

Une séquence qui continue de susciter une vague d’indignation au sein de l’élite africaine et particulièrement en Côte d’Ivoire.

En réaction à ces propos qu’il juge d’ une extrême gravité, Dr Gervais Boga, président de la Fondation Ivoirienne pour la Démocratie, les Droits de l’Homme et la vie Politique (FIDHOP) envisage de déposer une plainte contre ces deux médecins français.

La délégation française de cette organisation de la société civile informe d’ ailleurs avoir déjà saisi les autorités françaises, à cet effet.

« La FIDHOP, à travers sa Délégation FIDHOP-FRANCE, après avoir déjà saisi des autorités françaises au sujet des propos tenus sur LCI, s’engage, le moment venu, à déposer une plainte contre la chaîne de télévision LCI et contre les deux professeurs incriminés », a indiqué Boga Sako dans un communiqué dont copie nous est parvenue.

Avant de s’insurger contre “l’irresponsabilité et l’arrogance” des deux chercheurs mis en cause. « La FIDHOP condamne avec la dernière énergie ces propos racistes et génocidaires à l’encontre du continent africain et de tous les Africains », a-t-il ajouté.

L’analyste politique et ses collaborateurs disent par ailleurs condamner toutes stigmatisations méprisantes contre les Africains, notamment celles de l’ONU et de l’OMS et s’oppose à tout projet d’utiliser les populations africaines comme des cobayes.

Bien avant, l’icône ivoirienne du football, Didier Drogba s’était également insurgé contre les propositions indécentes de ces deux médecins français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *