Vitale revient sur sa grossesse : « J'avais vraiment peur de l’annoncer à Meiway »

Vitale revient sur sa grossesse : « J’avais vraiment peur de l’annoncer à Meiway »

Vitale revient sur sa grossesse : « J’avais vraiment peur de l’annoncer à Meiway »

Après son passage à l’émission Peopl’mik de la 3, Vitale a été au coeur d’une vive polémique suite à une remarque déplacée de la chroniqueuse Annie-France. L’une des dames du Coupé-décalé, elle a révélé qu’en 2017, elle avait peur d’annoncer sa grossesse à son ex-patron, Meiway.

Lire aussi : Zahia oublie de mettre sa petite culotte et fait baver des milliers d’internautes (Vidéo)

Mais avant d’être cette ” Beyonce d’Afrique ” comme elle se fait appeler, notre artiste fut d’abord une excellente danseuse pour des grands artistes ivoiriens tels que Aïcha Koné ou encore Meiway.

Bien de personnes ont raconté qu’elle avait été éjectée de la Zogang parce qu’elle sortait avec son boss qui, en son temps, était l’artiste Meiway alors que celui-ci qui entretenait déjà une relation avec la responsable des danseuses de sa formation.

Bomisso Nadège a assuré qu’il n’y avait jamais rien eu de tel entre elle et son patron. Et qu’elle n’avait pas été chassée de la Zogang mais qu’elle a gardé de bons rapports avec son boss et qu’elle pourrait même y retourner dès qu’elle le souhaiterait.
Lire aussi : (Photos) Ma petite amie porte le même dessous depuis 6 jours maintenant

La seule chose qui s’est passée, c’est qu’elle a contracté une grossesse étant toujours sous contrat. Et elle n’a pas voulu l’annoncer à son boss de peur d’être renvoyée.

Vitale avait plutôt eu peur de sa réaction lorsqu’il apprendrait qu’elle était enceinte. Elle a donc dansé jusqu’au 6ème mois de sa grossesse.

C’est alors, avec la fatigue, et l’état de son ventre qui s’arrondissait de plus en plus, qu’elle est allée voir feu Houon Pierre, père de feu Arafat, pour lui faire cas de son problème. C’est donc lui qui ira voir Meiway pour le lui annoncer.

Rejoignez Echobuzzweb sur Facebook pour plus d’Infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *