Coronavirus

Voici 3 dommages causés par le Coronavirus à l’Afrique

Le Coronavirus. Ce nom est devenu plus populaire que les plus grandes stars et influenceurs de ce monde. Il a rendu égales toutes les classes sociales et mis l’économie mondiale en chute libre.

Bien que l’Afrique soit le continent le moins touché en ce qui concerne le domaine de la santé, elle ne l’est pas pour autant dans les autres domaines. Elle est très touchée d’ailleurs.

Voici 3 dommages causés par le Coronavirus à l’Afrique.

1- Sur le plan politique
Dans ce secteur, il y a deux faits constatables.

D’un côté, le constat est que l’opinion publique n’est plus tournée vers les partis politiques, les élections, etc… Elle est plutôt concentrée sur l’urgence sanitaire et sur les moyens pour éradiquer le Coronavirus. Cela fait que le développement est en ralenti. C’est l’exemple de la décision prise par un président africain qui est celle de reporter les élections présidentielles pour 2021 à cause de ce virus.

De l’autre côté, l’union nationale semble ne pas être au rendez-vous. Les divergences politiques ont fait que les populations ne se rendent pas compte des dangers que représentent le Coronavirus. C’est l’exemple de la Guinée qui a connu des manifestations le dimanche dernier à cause des élections législatives et du référendum.

2- L’impact sur le plan économique
À ce niveau, il est clair que les retombées soient catastrophiques. Beaucoup de pays africains s’approvisionnent grâce à la Chine et l’Inde. Or les frontières ont été fermées et les productions ont baissé.

Le Nigeria qui est la plus grande économique d’Afrique est directement menacée parce que les produits chinois représentent près d’un quart de leurs importations. De plus, les prix du pétrole ont chuté de plus de 20%.

De son côté, l’Afrique du Sud déjà en récession craint l’impact de l’épidémie sur son économie.

Le fait de fermer les frontières porte un coup dur à l’économie de l’Afrique.

3- L’impact sur le plan culturel
L’Afrique est un continent pauvre. Et donc, les populations meurtries arrivent à oublier leurs soucis grâce aux activités festives. Maintenant que la plupart des pays africains ont interdit à leurs populations de sortir, fermé les bars et les églises, les populations ne trouveront plus de moyens pour se divertir. Plus de concert, ni de rassemblement dans les endroits publics, etc.

De plus, les africains sont des êtres vraiment sociables. Ils se saluent en se serrant les mains, en se faisant les accolades. Ils se soutiennent en période de deuil (veillée funéraire), en période de réjouissance (mariage, baptême, anniversaire, etc). Ce sont les valeurs qui leur ont été inculquées.

Maintenant qu’ils sont soumis aux interdictions de se rassembler et de se serrer les mains, surtout avec la mesure préventive qui est de rester à au moins 1 mètre de leurs prochains, serait-il possible qu’ils perdent leurs valeurs ? La question est posée

C’est vrai que le Coronavirus sème la terreur dans toutes les sociétés dans le monde. Mais en voyant les choses d’un autre côté, on se rend compte qu’on peut en tirer des avantages. Continuons d’observer les mesures de prévention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *